Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtrhodiabe/www/config/ecran_securite.php on line 349
CFDT Plateforme Belle Etoile
CFDT Plateforme Belle Etoile
Accueil Toute l'équipe Adhérer Agenda Naissance Mentions Légales  RSS 2.0

Enquête TEQ 2011

mercredi 14 mars 2012 par CFDT Plateforme Belle Etoile

63,6% des salariés répondent à la CFDT

 Les moyens de la sécurité

A la question : « Avez-vous les moyens de respecter les consignes de sécurité ? », les salariés ont répondu d’une manière qui doit tous nous interroger, à commencer par notre Direction.

En effet, seulement 41% des salariés de la Plateforme, estiment avoir les moyens de toujours respecter les consignes de sécurité.
Si on regarde attentivement les résultats pour les managers d’équipes au sens large, (chef de service, chef de quart, chef d’équipes...) nous atteignons péniblement le seuil de 36% qui parviennent à faire toujours respecter les consignes de sécurité.
Le résultat est inquiétant !

Chez les personnels directement exposés aux risques, comme les postés, le constat est aussi alarmant puisqu’il descend à 29%. Si ces postés sont encadrants, ils considèrent y parvenir pour seulement 26% d’entres eux.

En ce qui concerne les cadres, (plus éloignés des risques de procédés que les autres salariés), le résultat n’est que de 47% ! Même chez ces personnels, la réponse n’atteint pas 50%.
Autrement dit :
Il n’y a pas un cadre sur deux qui déclare avoir les moyens de faire respecter les consignes de sécurité.

Notre conclusion :
Il est quand même curieux que pour un site classé Seveso 2 nous atteignons des résultats aussi médiocres avec une Direction qui affiche pourtant un objectif d’excellence en matière de sécurité !

La CFDT estime qu’il va peut être falloir dépasser la simple imprécation, (programme stop, déclaration rien ne peut s’exercer au détriment de la sécurité, vigilance, stop, Rhodia Way...) et se décider à vraiment déployer des moyens performants dans la formation des hommes à la sécurité

 La sécurité dans votre poste

Vous sentez vous en sécurité dans votre poste ? La question tournait autour du ressenti des situations
Vous trouverez le cumul des réponses aux 2 questions suivantes :
« Ça dépend des situations » et « Non, la sécurité est un vrai problème pour moi » , qui

Se répartissent comme suit :

  • Les postés 72,8%
  • Les salariés à la journée 22,2%
  • Les cadres 10%
  • Les hommes journée 23,6%
  • Les femmes journée 17,9%
  • Tous les salariés : 37,3%

Notre conclusion :
Idéalement, les valeurs devraient être le plus bas possible.

Ces réponses ne sont qu’ un simple ressenti de la sécurité que l’on éprouve à son poste de travail, mais elles sont très révélatrices d’une sécurité globalement mal maîtrisée, ce dont les salariés ont conscience.
Ils en ont d’autant plus conscience lorsque le métier qu’ils exercent les expose directement aux risques. Comme les postés par exemple, qui sont au contact des produits du procédé.

 Arbitrage entre objectif et sécurité

Il semblerait que la déconnexion du fait de la définition d’objectifs imposés existe entre travail et sécurité, alors que le minimum requis pour tous devrait être de savoir et pouvoir travailler en toute sécurité.

18% des responsables d’équipes, reconnaissent choisir « quelquefois » ou « le plus souvent » la réussite de l’objectif au détriment de la santé au travail ou bien de la sécurité.
18% est le cumul de ces deux réponses. « quelquefois » et « le plus souvent »

Notre conclusion :

  • C’est l’un des résultats les plus inquiétants de notre questionnaire
  • Le bilan est affligeant. Il confirme les craintes de la CFDT concernant l’effet pervers des primes d’objectifs.
  • La pression exercée sur les cadres

 Comment agir pour améliorer la sécurité ?

Cette question s’adresse en priorité à la section CFDT. Vis-à-vis de la Direction, sur quel axe devons-nous plus précisément exercer notre pression syndicale ?

Au total, 10 items différents étaient proposés lors de cette enquête.
Nous avons retenu les 3 principaux qui arrivent en tête dans chaque catégorie professionnelle.

Les items qui arrivent en tête pour les postés se répartissent ainsi :

  • 51,8%, le rythme de travail posté
  • 50%, l’exposition aux produits chimiques
  • 45,5%, le bruit dans les installation

Pour les cadres, la répartition est la suivante :

  • 37,8% les déplacements professionnels
  • 31,7%, les contraintes physiques et postures
  • 22,0%, les rythmes de travail (même préoccupation que les postés)

Les femmes ont une vision différente qui se traduit ainsi :

  • 50%, les contraintes physiques et postures
  • 27,4%, les rythmes de travail (même préoccupation que les postés)
  • 19,4%, la pression exercée par les supérieurs

Notre conclusion :
Décidément, les résultats statistiques de ce questionnaire sont très instructifs et surprenants.

  • Quelque soit la catégorie professionnelle, le rythme de travail est toujours cité comme un des 3 axes prioritaires d’amélioration de la santé au travail sur lesquels la CFDT doit travailler et négocier.
  • Un autre point essentiel lié à la disparité de traitement hommes femmes : 19% des femmes interrogées estiment que la pression exercée sur elles au travail résulte d’un comportement machiste ou d’une sorte de harcèlement de la part de certains supérieurs.

titre documents joints

Accueil Facebook SPIP Espace Editorial

© Section Syndicale CFDT Solvay Opérations Plateforme Belle Etoile 2005 - 2017
avenue Albert RAMBOZ 69192 Saint-Fons
Tel : 04 72 73 95 99 - Fax : 04 72 73 96 40