Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtrhodiabe/www/config/ecran_securite.php on line 349
CFDT Plateforme Belle Etoile
CFDT Plateforme Belle Etoile
Accueil Toute l'équipe Adhérer Agenda Naissance Mentions Légales  RSS 2.0

Flash CE 25 septembre 2014

mercredi 1er octobre 2014 par CFDT Plateforme Belle Etoile

 .

L’entreprise Rhodia Opérations a de beaux jours devant elle au sein de Solvay pour des raisons fiscales liées au passif de Rhodia Opérations (dettes) qui permettent à Solvay de réduire son imposition.
Le groupe concentre ses investissements sur l’Asie et sur l’Amérique du nord au détriment de l’Europe. Rhodia Opérations conserve un poids réel et représente 18 % du chiffre d’affaires.
PI/EP : les prix de cession (ventes de Sel N), maintenant au prix du marché entre les 2 GBU, n’ont pas d’impact au niveau de Rhodia Opérations mais donnent pour l’instant l’avantage à PI (+77M€ du CA) : nos dirigeants risquent, à terme, d’envisager des évolutions séparées pour les 2 GBU.

 Le transfert du personnel d’Air Liquide sera effectif au 1er janvier 2015.

Un contrat de substitution serait proposé à la discussion avec les salariés d’AL.
Cette réponse va-t-elle convenir aux salariés ? Nous verrons…

 L’activité de l’ingénierie de Belle Etoile en baisse pour 2015.

392000 heures seraient prévues pour 2015 contre 450000 en 2014.
Cette baisse affecte les services en lien avec la conception de projets alors que sur les projets en cours, l’activité reste stable et justifie même le recours à la co-traitance.
Cette baisse serait-elle due à la frilosité de nos dirigeants de GBU à s’engager sur de nouveaux projets ? Ou est-ce la traduction en acte de la politique à court terme de Solvay ? Ou alors la réponse est oui dans les 2 cas ;-)

Il existe un projet de centraliser en Bulgarie la mise à jour et le développement des plans d’unités de production (DAO). Le projet nous est présenté comme une ré internalisation et n’impacterait pas l’activité de salariés de Belle Etoile.
Sans présager du niveau de salaires qu’auront ces salariés, une autre question se pose : alors que cette activité demande un dialogue permanent entre plusieurs métiers qui demande une proximité, où est le gain ?

Cette décision serait-elle prise à haut niveau, sans lien avec la réalité du terrain ? Ce serait bien la première fois. :-))

Post scriptum

Prochain CE : Le 30 octobre

titre documents joints

Accueil Facebook SPIP Espace Editorial

© Section Syndicale CFDT Solvay Opérations Plateforme Belle Etoile 2005 - 2017
avenue Albert RAMBOZ 69192 Saint-Fons
Tel : 04 72 73 95 99 - Fax : 04 72 73 96 40