Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtrhodiabe/www/config/ecran_securite.php on line 349
CFDT Plateforme Belle Etoile
CFDT Plateforme Belle Etoile
Accueil Toute l'équipe Adhérer Agenda Naissance Mentions Légales  RSS 2.0

Flash DP septembre 2013

samedi 5 octobre 2013 par CFDT Plateforme Belle Etoile
  1. Suite au courrier de la Direction concernant la prime de transport, Combien de réponses avez-vous obtenues ?
    Direction : Du fait que la demande de fournir ou non les attestations concernant les salariés soit issue du service DRH/France et que le retour de ces documents se fasse sur la plateforme paie (à Roussillon), nous n’avons pas pu déterminer exactement le nombre de salariés qui avaient répondu. Nous pensons que la même campagne se fera systématiquement dans le futur. C’est pour être en phase avec l’URSSAF.
    CFDT : Nous nous interrogeons sur le bien fondé de cette « croisade ». Vous affirmez que cette pratique est nécessaire pour éviter la fraude fiscale, nous pensons plutôt que vous allez essayer de trouver un moyen pour diminuer les indemnités de transport du personnel.
  2. Pourquoi les personnes pacsées ne bénéficient elles pas des mêmes avantages que les personnes mariées ?
    Direction : Les accords concernant les congés familiaux (Mars 1995 et Janvier 2004) octroient une gratification, ainsi que 5 jours de congés aux salariés, uniquement en cas de mariage. Cependant, l’accord groupe détermine le droit à un salarié de disposer d’1 jour de congé, en cas d’hospitalisation, et/ou 3 jours de congés, en cas de décès d’un conjoint lié à un PACS.
    CFDT : Nous sommes au regret de constater que les mentalités archaïques ne se sont pas effondrées en même temps que le passage de la loi sur le mariage homosexuel. Nous aurions pensé que le comité de direction groupe aurait par lui-même harmonisé cet accord. Nous sommes déçus !!!
  3. Au mois d’Aout dans l’équipe A (poste de nuit) de l’atelier BH un vol a été commis. L’AMP de l’équipe affirme avoir vu l’objet dérobé et qu’il a été subtilisé pendant le poste. L’objet appartenait à un salarié de l’équipe, une plainte a été déposée au commissariat. Nous ne pouvons que nous étonner que ce vol n’ait pas fait l’objet d’information auprès des salariés du site comme vous l’avez fait dans le passé pour des évènements identiques. Pourriez-vous faire le point sur ce sujet ?
    Direction : Nous dénonçons ce genre d’agissement. Ce salarié a suivi la bonne procédure, puisqu’un vol dans un lieu privé doit être traité par les services de police de la même manière que s’il avait été perpétré dans un lieu public. Nous ne pensons pas prévoir d’établir une note d’information aux salariés, puisque l’objet volé a été restitué.
    Nous rappellerons juste aux salariés qu’ils doivent faire attention à leurs objets personnels.

    CFDT : « Vous devez bien avouer que c’est quand même un comble de se faire voler ses propres affaires, alors que l’on se trouve sur son lieu professionnel »
    Au vue de votre non-réactivité, nous pensons que ce phénomène de vol va empirer.
  4. Pourquoi les salariés du TIC/TICA n’ont-ils pas la même prime de transport que les autres salariés de Belle-Etoile ?
    Direction : Nous reconnaissons que la situation n’est pas évidente, puisqu’à ce jour, il existe 3 barèmes de rémunérations de transport concernant les salariés du TIC/TICA.
    Nous avons prévu de rencontrer les partenaires sociaux lors d’une date arrêtée dans l’agenda social(le 15/11/2013), en vue d’une discussion sur une éventuelle harmonisation de ces indemnités.

    CFDT : Nous vous avions déjà exposé cette problématique lors de réunions DP précédentes (Novembre 2011 et Juin 2013). Nous nous réjouissons que vous ayez enfin pris la décision de traiter ce sujet.
  5. L’imprimante de la salle de contrôle de POLARIS est toujours en panne et cela fait plus d’un mois que ça dure. Plusieurs doléances ont été rapportées au prestataire ATOS, qui ne semble pas vouloir comprendre la source du problème, qui est la commande des consommables.
    Quelles actions comptez-vous mettre en place ?
    Direction : Nous sommes conscients des nombreux disfonctionnements liés aux imprimantes en service sur le site. Nous allons demander aux différents responsables de service de notifier toutes les anomalies et de nous les faire remonter. Ainsi, nous aurons plus d’impact pour les exposer au prestataire ATOS. Nous exigerons en contre partie les numéros de tickets.
    CFDT : Il est évident pour nous, que le prestataire ATOS profite d’un système qui ne favorise que lui. Il est grand temps que vous lui rappeliez son cahier des charges.
  6. Avez-vous prévu le développement d’un accord 5*8 des électromécaniciens ?
    Si oui, pouvez-vous nous fournir une date de signature de cet accord ?
    Si non, pourquoi n’est-ce pas prévu ?
    Direction : Les salariés électromécaniciens de REP sont soumis à l’accord sur l’organisation 5x8 des salariés de NYLTECH (31/01/2000). Nous n’avons pas prévu dans l’immédiat d’ accord spécifique pour l’organisation 5x8 de cette population.
    CFDT : Nous sommes en droit de nous demander si l’accord 5x8 concernant les salariés de NYLTECH correspond aux besoins de la population des électromécaniciens, comme pour les journées de remonte par exemple…
  7. Quelles sont les règles d’attribution des chèques cadeaux sécurité envers les salariés
    de l’atelier TECHNYL ?
    Direction : L’attribution des chèques cadeaux sécurité est intimement liée au résultat du challenge/sécurité en fonctionnement à NYLTECH. Il résulte d’un objectif « zéro accident » au cours d’un semestre. La condition permettant le versement de cette rétribution est que les salariés doivent avoir au minimum un temps de présence dans l’équipe de 3 mois. Ils se verront alors octroyer 50 €.
    CFDT : Nous pensons que par souci d’équité sociale, il serait plus juste de votre part d’étendre ce challenge/sécurité à l’ensemble de l’usine.

titre documents joints

Accueil Facebook SPIP Espace Editorial

© Section Syndicale CFDT Solvay Opérations Plateforme Belle Etoile 2005 - 2017
avenue Albert RAMBOZ 69192 Saint-Fons
Tel : 04 72 73 95 99 - Fax : 04 72 73 96 40