Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtrhodiabe/www/config/ecran_securite.php on line 349
CFDT Plateforme Belle Etoile
CFDT Plateforme Belle Etoile
Accueil Toute l'équipe Adhérer Agenda Naissance Mentions Légales  RSS 2.0

Enquête TEQ 2011

Politique des rémunérations

mercredi 24 octobre 2012 par CFDT Plateforme Belle Etoile

Sixième volet de notre enquête sur le travail.
369 salariés ont répondu au questionnaire TEQ de la CFDT en 2011.

TEQ est un outil développé par la confédération CFDT. Les équipes dans les sections d’entreprises choisisent de s’en saisires et de se former pour aller au devant des salariés.
Les données recueillies sur notre tissu industriel enrichissent un peu plus chaque jour la base de données TEQ de la confédération.

Elles permettent à notre secrétaire Général François Chérèque d’être mieux armé lors des négociations ministérielles

 Politique des rémunérations

Certains l’oublient parfois, mais nous venons toutes et tous au travail pour avant tout percevoir un salaire

Le salaire est au centre de nombreuses discussions. Même les salariés qui ne s’intéressent pas ou peu à la vie syndicale, savent s’informer auprès des élus lorsqu’arrive le temps des NAO.
A la CFDT nous regrettons chaque année que les NAO soient réduites à la seule dimension des salaires. Normalement ce temps de dialogue couvre un champ plus large.

  • congés
  • formations
  • égalité hommes femmes
  • conditions de travail
  • intégration des handicapés
  • emplois des séniors

La période des AI alimente également beaucoup les rumeurs et les rancoeurs.
C’est dire si la politique salariale de la Direction est un élément majeur pour afficher clairement l’orientation stratégique de l’entreprise.

Nous pourrions résumer cette inquiétude des salariés par : « dis moi combien tu es rémunéré pour ton travail et je te dirais dans quel type d’entreprise tu exerces »

Notre conclusion :
A travers la moisson des réponses de notre questionnaire du mois de mai 2011, nous allons apporter un éclairage sur certaines incohérences.

Réduisons à néant immédiatement une idée reçue.
Les salariés dans leur grande majorité souhaiteraient une meilleure répartition entre augmentation individuelle et augmentation collective. 75,1 % s’expriment dans ce sens.
10,3 % souhaiteraient seulement une augmentation individuelle (AI) et le même pourcentage une augmentation collective seulement (AG).

 Par catégorie, qui souhaite plus d’AG ou AI ?

A Seulement des AI
B Seulement des AG

Comme vous pouvez le voir sur le graphe suivant, toutes les catégories souhaitent un meilleur équilibre entre AI et AG.

Les résultats pour chaque catégorie bouclent à 100 %

Notre conclusion :
Force est de constater que toutes les catégories de salariés souhaitent un meilleur équilibre entre AI et AG à plus de 70 % à chaque fois.
Nous voyons encore une fois la catégorie posté se distinguer des autres. C’est la seule qui inverse le résultat entre AI et AG puisque ce dernier choix remporte plus de 21 % des suffrages.
Il doit vraiment y avoir une politique managériale différente pour ce personnel !

 Augmentation individuelle

Depuis combien d’années n’en n’avez vous pas eu ?

Sur l’ensemble de l’échantillon intérrogé, 1,4 % n’ont rien eu depuis 6 à 9 ans et 0,8 % depuis plus de 10 ans.
Il nous faut détailler par catégorie socio professionnelle pour être plus pertinent dans la lecture des résultats.
Entre 1 et 5 ans

  • Postés 47,7 %
  • Cadres 20,8 %
  • Hommes journée 32,0 %
  • Femmes journée 21,5 %
  • Journée sans distinction de sexe 28,7 %

Notre conclusion :
Décidément, les postés sont soit des mauvais salariés, soit mal aimés.
Ce sont encore eux qui remportent ce peu glorieux palmarès.
Les accès de colères soudaines dans les ateliers deviennent plus compréhensibles à la lecture de ce tableau.
Presque 1 sur 2 d’entre eux n’a pas eu d’augmentation individuelle sur la période considérée. C’est choquant !

 Critères des AI ?

Comment jugez-vous les critères d’attribution des AI ?

28,5 % de l’ensemble de la population interrogée déclare qu’il n’y a pas vraiment de critère et que c’est « à la tête du client ».
Plus drôle ! 5,7 % trouvent les critères d’attribution pertinents, mais qu’ils ne sont pas respectés.
Enfin 27,6 % reconnait ne pas connaitre ces critères.

Notre conclusion :
La politique de rémunération a une grande marge de progression possible.
Des critères existes donc, mais globalement ils ne comptent pas.
Si les salariés ne savent pas sur quoi ils sont jugés il n’est pas étonnant que certains restent sur le bord de la route.

 La priorité des thèmes

Sur quels éléments de la rémunération faut-il agir en priorité ?

  • Attribution des augmentations individuelles
  • Négociation des augmentations générales
  • Intéressement et participation

Seule la catégorie cadre place en deuxième position les « critères des éléments variables », puis les augmentations générales.

Il y avait plusieurs choix possibles pour cette question. Les résultats ne bouclent pas à 100%

Notre conclusion :
Ces résultats sont cohérents avec les résultats de la question précédente. En conclusion et pour être rapide, à Belle Etoile on ne sait pas trop ni pourquoi, ni comment tel ou tel est augmenté ou pas ! Qu’il s’agisse des AI ou des primes d’objectif.
Cet état de fait ne participe pas à une meilleure ambiance sur le site.

titre documents joints

  • Enquête TEQ 2011 (PDF – 311.7 ko)

    Tract TEQ « Rémunérations » à télécharger recto verso en couleurs

© Section Syndicale CFDT Solvay Opérations Plateforme Belle Etoile 2005 - 2017
avenue Albert RAMBOZ 69192 Saint-Fons
Tel : 04 72 73 95 99 - Fax : 04 72 73 96 40