Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cfdtrhodiabe/www/config/ecran_securite.php on line 349
CFDT Plateforme Belle Etoile
CFDT Plateforme Belle Etoile
Accueil Toute l'équipe Adhérer Agenda Naissance Mentions Légales  RSS 2.0

Flash DP novembre 2012

mercredi 19 décembre 2012 par CFDT Plateforme Belle Etoile
  1. Des opérateurs postés à l’atelier BH se sont plaints auprès de leur N+1, que les passations de consignes avec certaines équipes ne se faisaient pas correctement ; « l’opérateur de l’équipe montante préfère à l’évidence parler de ses problèmes personnels avec son AMP plutôt que de prendre la relève à l’opérateur de l’équipe descendante » : ils ont été complètement évincés !! Nous ne comprenons pas ce rejet de la part de ce N+1, puisque ça concerne généralement les règles de sécurité applicables sur notre site (chimique), lequel est classé SEVESO II. Des accidents industriels ont eu lieu justement à cause d’un laxisme évident des passations de consignes !! Pouvez-vous éditer une note de service rappelant les règles et les procédures ?
    Un stage de recyclage sur le thème de la sécurité, serait peut-être utile à certains
    Direction : Les règles concernant les passations de consigne lors des relèves sont applicables à tous les salariés postés, les AMP de chaque équipe doivent rappeler ces règles. Nous ne pouvons que déplorer le comportement de certains salariés, qui adoptent ces règles avec « légèreté », si tel est le cas, nous allons « investigué » de telle sorte à ce que la procédure soit respectée.
    C.F.D.T. : Nous avons appris que cette question avait provoqué un tumulte au sein de l’unité HMD/SEL, cependant, ce sont des doléances que des salariés nous ont fait remonter et non notre ressenti personnel. Nous n’avons ni visé, ni cité des personnes en particulier, car nous nous devons de garantir le respect contre le harcèlement de salariés. Toutefois, il est de votre responsabilité de rappeler à tous les antagonistes qui ne respectent pas ces règles et ces procédures, qu’ils sont également acteurs et garants de la sécurité sur notre site.
  2. La conjoncture industrielle implique que les besoins de certains ateliers soient diminués. A POLARIS, les opérateurs ne tournent actuellement que sur une seule ligne. Nous savons que vous avez le projet d’arrêter cet atelier à partir du 19 décembre. De ce fait, les salariés de ce secteur se demandent quel sera leur devenir. Nous vous rappelons que ce secteur n’est pas considéré comme étant en « chômage technique », ce qui implique que vous ne pouvez pas imposer la pose de congés à ces salariés. Quelles sont les modalités que vous avez prévues pour occuper ces salariés pendant cette période ?
    Direction : Nous laisserons les salariés poser leurs congés volontairement, pour ceux qui voudront venir sur leur lieu de travail, leur responsable hiérarchique déterminera avec eux les taches et/ou les formations réalisables, en fonction des besoins et des possibilités de chacun.
    C.F.D.T. : La situation industrielle de l’atelier POLARIS, qui était déjà plus que préoccupante pour les salariés de ce secteur, est devenue complètement incertaine depuis que l’annonce d’un plan de restructuration a été dévoilée au personnel. Nous ne pouvons que déplorer ce genre d’annonce qui coïncide comme par hasard avec le plan de compétitivité sur les industries que le gouvernement va mettre en place.
  3. Nous sommes convaincus que chaque salarié désireux de changer, d’atelier ou d’activité, devrait pouvoir compter sur sa hiérarchie pour que sa démarche aboutisse. Il ya peu de temps, vous avez orienté deux salariés, dont les conditions de travail s’étaient dégradées, sur d’autres secteurs permettant ainsi à ces salariés de retrouver une sérénité mentale et professionnelle. Cependant, un salarié de POLARIS demande sa mutation à l’atelier BH depuis janvier 2011, et sa démarche n’a toujours pas abouti. Un autre salarié de l’atelier BH, qui a eu des problèmes de santé en raison de comportements racistes émanant de certains de ses collaborateurs, désire orienter sa carrière vers POLARIS : cependant, sa hiérarchie lui a fait comprendre que son souhait serait difficilement réalisable. Pourquoi voyons-nous apparaitre, pour des situations similaires, des traitements de cas différents ?
    Direction : Nous sommes prêts à étudier toutes les demandes de mutation interne ou externe des salariés. Il existe un processus auquel chaque salarié est soumis, et qui consiste à en faire la demande à sa hiérarchie, cette demande sera étudiée par le service RH, qui donnera à ce moment là, un avis favorable à la demande de mutation du salarié, si toutefois un poste disponible est à pourvoir.
    C.F.D.T. : Nous ne comprenons qu’à moitié le fait que pour certains salariés, le traitement de demande de mutation est très rapide et pour d’autres, « la machine administrative » est plus que lente. Nous resterons vigilants sur les différences que vous pourriez éventuellement faire sur le traitement des dossiers de mutation qui se présenteraient à vous.
  4. Nous vous avions alerté sur les doléances des salariés de la maintenance (5x8) de TECHNYL concernant les taches qui leurs sont attribuées pendant les journées de remonte. Ces salariés réclament le droit d’avoir le même statut que les autres salariés (5x8) de TECHNYL. Nous vous demandons de déterminer une date dans l’agenda social 2013, afin d’ouvrir une discussion sur l’intégration des salariés « maintenance 5x8 » de TECHNYL dans l’accord 5x8 TECHNYL
    Direction : Nous vous rappelons que les salariés « électromécanicien » 5x8 ont des travaux et des missions spécifiques, ce qui ne nous permet pas de les intégrer dans les accords 5x8 de TECHNYL. Nous invitons ces salariés à discuter directement avec leurs responsables afin que leurs doléances soient prises en considération. Toutefois, nous sommes prêts à ouvrir une discussion avec les partenaires sociaux lors d’une date que nous déterminerons dans l’agenda social 2013.
    C.F.D.T. : Vous avez constaté par vous-même que le climat social sur le site est plus qu’ « explosif », outre les inquiétudes de tous concernant le futur, il persiste un sujet pour lequel vous vous efforcez de refuser toute négociation, celui de l’harmonisation des statuts de tous les salariés du site, il est évident que ce manque de débat favorise fortement ce climat délétère.
  5. Nous revenons sur le sujet sensible de « la discrimination », vous avez réglé un problème concernant ce thème récemment à REP, et nous nous réjouissons de votre réactivité. Nous vous demandons donc de réagir aussi rapidement concernant les propos insultants, diffamatoires et même provocants, que certains salariés (AMP, Remplaçant-AMP, opérateurs…) de BH peuvent tenir envers leurs collaborateurs, dont les sujets varient entre : « les salariés qui sont en procès prud’homale, les salariés qui ont des fonctions syndicales, etc… ». Pouvez-vous rappeler les règles à ces salariés et leur demander de focaliser leur énergie sur leurs taches de travail, plutôt que sur des sujets qui les dépassent ?
  6. Pour rebondir sur le sujet précédent, vous nous aviez parlé d’une notice concernant les règles de bonne conduite que chaque salarié doit tenir au sein de l’usine, ce document que le CDU a élaboré n’a toujours pas vu le jour sur les panneaux de la direction. Où en êtes-vous de l’édition et la diffusion (massive) de ce document ?
    Direction : Pour grouper notre réponse des Q(5 et Q(6, nous sommes conscients que les directives concernant ce sujet, n’ont pas été prodiguées à la hauteur de nos espérances par les responsables hiérarchiques de chaque secteur. De ce fait, nous avons pris la décision d’éditer une note de service, rappelant les règles de vie en collectivité (issues directement du code du travail) qui sera diffusée sur les panneaux de direction et paraphée par le directeur du site.
    C.F.D.T. : Nous nous félicitons de voir que vous allez enfin prendre des mesures écrites concernant ces diverses malveillances comportementales sur lesquelles nous vous alertons depuis longtemps. Nous resterons en alerte pour mesurer l’impact que cette note aura sur le personnel.
  7. La fonction des remplaçants AMP (postés) est limpide lorsque l’AMP est absent, par contre quand le chef de quart est présent et que l’équipe est à l’effectif de 6, les taches de ces remplaçants ne sont pas définies. Pouvez-vous nous fournir la définition de fonction pour ce poste ?
    Direction : Nous ne qualifions pas le poste de « remplaçant-AMP » comme une fonction mais plutôt comme un statut. Lorsque l’équipe est à l’effectif de 6, il reçoit des missions spécifiques déterminées par son AMP (en fonction des besoins de son responsable), lorsque l’effectif de l’équipe est de 5, il a le rôle d’opérateur. Toutefois, nous considérons que lorsqu’il a la fonction d’opérateur et que ses taches n’occupent pas 100% de son temps, il peut s’acquitter de certaines taches de son AMP. (signature O.T., améliorations techniques, formations des opérateurs, etc,…)
    C.F.D.T. : Vous n’avez pas l’impression de bafouer complètement les conditions de travail des salariés postés. Pour nous et pour le personnel posté de BH, lorsque l’équipe est à 5 et que le Remplaçant-AMP occupe un poste d’opérateur, celui-ci est uniquement attitré à sa fonction d’opérateur et ne peut en aucun cas s’acquitter d’autres taches assignées par son AMP. L’équipe fonctionnant dans ce cas en sous-effectif !! (Et vous savez ce que ceci entraine…)

titre documents joints

Accueil Facebook SPIP Espace Editorial

© Section Syndicale CFDT Solvay Opérations Plateforme Belle Etoile 2005 - 2017
avenue Albert RAMBOZ 69192 Saint-Fons
Tel : 04 72 73 95 99 - Fax : 04 72 73 96 40